• Bérénice Tarcher

Les jardins disparus de Louis XII - Blois


Bérénice Tarcher - Guide conférencière visite guidée privée Châteaux de la Loire - Blois - Loir-et-cher - tourisme -  Tours


Le saviez-vous ?

Durant plusieurs siècles le château de Blois était bordé d’immenses jardins parmi les plus beaux de la Renaissance. Ils étaient situés à l’ouest du château et furent remplacés par la ville. Ils s’étendaient entre ce qui est aujourd’hui le square Victor Hugo, le jardin des lices, la gare et anciennement le parking Saint-Vincent.


Plan du Château et des jardins de Blois sous Louis XII par Jacques Androuet du Cerceau dans les plus excellents bâtiments de France, 1576


C’est grâce à la vue cavalière d’Androuet Du Cerceau (architecte) datant de 1576 que l’on peut aujourd’hui se faire une idée de l’état des jardins à l’époque de Louis XII. Pourtant ces jardins ont demandés un aménagement des plus conséquents. Commandés par le roi Louis XII qui souhaitait offrir à ses sujets mais surtout à la reine un lieu d’émerveillement et de promenade avec une forte inspiration des jardins italiens.


Des Jardins à l'influence italienne

Le début du chantier est daté du 12 mars 1500, le terrain (très en pente et irrégulier) est alors très peu propice à l’implantation de jardin. D’importants travaux de terrassement sont mis en place afin d’aplanir et niveler le terrain. C’est le jardinier italien Dom Pacello Da Mercogliano qui conçoit cet espace. (Ayant déjà fait ses preuves pour les jardins du château d’Amboise).


Il conçoit des jardins à la demande du roi accessible par une galerie. Surnommée la « galerie des cerfs » de par les trophées de chasse qui l’ornait. Elle permettait d’enjamber le grand fossé et de relier directement le château aux jardins.


Configuration :

Les jardins étaient divisés en plusieurs espaces différents, on retrouvait notamment le jardin haut, le jardin bas, le jardin dit de la « Bretonnerie » et des terrains de jeu de paume. Au bout de ces jardins s’étendait la promenade du roi, une longue allée ombragée permettant de rejoindre la forêt. Ces jardins accueillaient les plus belles et rares essences de plantes comme des muriers blancs ou les fameux orangers conservés dans l’orangerie prévue à cet effet. Une ménagerie avec différents types d’animaux étaient également présente.

Au cœur des jardins on trouvait plusieurs bâtiments ainsi que de magnifiques fontaines dont on a retrouvé certains fragments (visible actuellement au château de Blois).


Postérité :

Au fil du temps les jardins ont continué à être aménagés notamment sous Henri IV et Gaston d’Orléans. C’est à partir de la fin du 17e siècle, faute d’entretien que les jardins tombent peu à peu dans l’oubli. L’avenue Jean Laigret vient couper les jardins au 19e siècle, les terrains sont vendus et réaménagés.

De nos jours, il nous reste peu de traces de ces immenses jardins qui firent jadis la gloire de la ville. Le pavillon Anne de Bretagne et l’Orangerie sont actuellement les plus importants vestiges conservés.

Depuis 1992, on trouve le parking souterrain du château avec au dessus les jardins du roy créés par Gilles Clément. Ces jardins contemporains se divisent en 4 espaces différents: le jardin des simples, le jardin des fleurs royales, le jardin des lices et le bastion du roy. Ces espaces sont accessibles toute l'année et offre une vue imprenable sur le square et le château!


➡️ https://www.berenicetarcher.com/


A bientôt,

Bérénice Tarcher ✨


#chateaudelaloire #regioncentre #regioncentrevaldeloire #anecdoteshistoriques #chambord #blois #villedeblois #histoire #loiretcher #mon41 #igers_valdeloire #tourainevaldeloire #mafrance #roisdefrance #visiteculturelle #tourismelocal #tourismevert #jardin #patrimoinehistorique #bloischambord #chateau #valdeloire #francetourisme #guide #guideconferencier #slowtourisme #private #transmission #culture #patrimoine #histoiredefrance #mediationculturelle

0 commentaire

Posts récents

Voir tout