top of page
  • Bérénice Tarcher

L'Orangerie devenue Roseraie

Aujourd’hui cadre idyllique plébiscité par les blésois en quête d’éveille des sens, la roseraie fut pourtant pendant longtemps un lieu fermé au public.




Du temps des évêques

Cet endroit est directement lié à l’histoire de la ville et à son aménagement. Au début du 18e siècle l’actuelle mairie de Blois qui fut palais de l’évêque est terminée par l’architecte Jacques V Gabriel. Pour l’occasion, l’évêché souhaite la création de jardins en terrasse pour pouvoir s’y promener. Ainsi, l’ancienne enceinte médiévale du 13e disparait, c’est le début de Blois hors les murs de la cité médiévale.




Les jardins de l’évêché et l’Orangerie

A partir de 1703, les travaux d’aménagement commencent et se prolongent jusqu’en 1753. Les travaux prennent du retard à cause du terrain en forte déclivité. Pour cette occasion la partie basse des terrasses sert de jardin d’agrément pour l’Orangerie (alors situé en bas du palais). Il proposait des parterres réguliers comme il est encore coutume en cette époque du 18 e siècle. Dès la fin des travaux la communauté religieuse prend ses quartiers. Mais il faut attendre l’Abbé Grégoire en 1791 pour que les jardins s’ouvrent au public.


L’actuelle roseraie

Il aura fallu plus d’un siècle pour que l’Orangerie cède la place à une roseraie. En 1991, la ville de Blois décide de modifier la fonction des jardins bas pour l’implantation d’une roseraie de 3500 m2. L’ensemble fut conçu par Arnaud Maurinières et Eric Ossart et propose aux visiteurs pas moins de 1150 rosiers pour 150 variétés différentes. Elle fonctionne par système de chambre et de couleur offrant un dégradée de blanc, jaune, orange, rose jusqu’au rouge. Vous y trouverez des variétés grimpantes, anciennes comme des roses spécialement créées pour l’occasion.



Allez au centre de la roseraie et vous tomberez sur ce magnifique parterre de rose à tige nommé « Rose de Blois ». Cette variété non odorante n’est trouvable qu’à Blois, une raison de plus pour se perdre dans les méandres de la Roseraie.

C’est encore la saison des roses, alors profitez-en pour aller les admirer ! Le panorama et le cadre valent le détour ! Elle est ouverte du 7 mai au 30 septembre de 11h à 18h30 (semaine) et 14h à 18h30 (weekend-end).


A bientôt,

Bérénice Tarcher ✨


Posts récents

Voir tout

תגובות