top of page
  • Bérénice Tarcher

Marguerite de Navarre, la femme savante

Marguerite de Navarre (1492-1549), connue également sous le nom de Marguerite d'Angoulême, fut une figure éminente de la Renaissance française, reconnue pour son engagement en faveur son frère, sa promotion de l'éducation féminine et son œuvre littéraire. Née le 11 avril 1492 à Angoulême, elle était la sœur aînée de François Ier, roi de France, et devint reine consort de Navarre par son mariage avec Henri II de Navarre.


Portrait de Marguerite de Navarre
Marguerite de Navarre (1492-1549)
Soeur dévouée

Pendant le règne de François Ier, Marguerite joua un rôle multifacette, combinant habilement ses devoirs de sœur et d'ambassadrice. En tant que sœur du roi, elle était proche conseillère de François, utilisant son influence pour promouvoir des politiques favorables à la fois à la France et au royaume de Navarre. Son mariage avec Henri II de Navarre en 1527 renforça encore les liens entre les deux royaumes, faisant d'elle une figure clé dans les affaires diplomatiques entre la France et la Navarre.


Ambassadrice de la France

En tant qu'ambassadrice, elle remplit avec distinction des missions diplomatiques importantes, négociant des accords et des alliances stratégiques au nom de la France. Son intelligence, son charme et sa finesse diplomatique furent souvent salués, faisant d'elle une ambassadrice respectée tant par ses pairs que par les souverains étrangers. Ainsi, Marguerite de Navarre joua un rôle essentiel en tant que liaison entre la France et d'autres puissances européennes, contribuant ainsi à renforcer la position de la France sur la scène internationale tout en consolidant les intérêts de sa propre famille et de son royaume d'origine. C'est elle qui est envoyée pour négocier la libération de son frère après la défaite de Pavie en 1524 auprès de Charles Quint. Elle est toujours présente à la cour du roi quand elle n'est pas dans les Pyrénées.


Femme de lettre et féministe

Marguerite de Navarre fut une ardente défenseuse des droits des femmes dans une époque où leur statut était largement subordonné à celui des hommes. Elle plaida pour l'éducation des femmes, croyant fermement que l'accès à la connaissance était essentiel pour leur émancipation. Son salon littéraire devint un espace où les femmes étaient encouragées à s'exprimer et à échanger des idées, défiant ainsi les normes sociales de l'époque.


En tant qu'écrivaine, Marguerite de Navarre aborda souvent des thèmes féministes dans ses œuvres. Son recueil de nouvelles "L'Heptaméron" explore les injustices subies par les femmes dans la société de son temps, mettant en lumière leur force et leur résilience face à l'adversité. À travers ses écrits, Marguerite cherchait à donner une voix aux femmes et à remettre en question les conventions patriarcales qui les opprimaient.


Héritage

L'héritage de Marguerite perdura bien après sa mort en 1549. Elle fut également une des figures emblématiques de la modernité littéraire. Ambassadrice de la culture humaniste, elle s'engage très tôt en faveur de la réforme religieuse en soutenant des figures comme Martin Luther et en encourageant la diffusion des idées protestantes en France. Elle resta pendant longtemps occultée pour avoir porté et diffusé son opinion dans une société alors peu enclin à écouter la parole des femmes.


En conclusion, Marguerite de Navarre fut non seulement une figure de la Renaissance française de premier plan, mais aussi une fervente défenseuse des lettres et plus généralement des droits des femmes.


A bientôt,

Bérénice Tarcher ✨


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page