top of page
  • Bérénice Tarcher

Guide et bien plus... JIG 2024

En cette journée internationale des guides-conférenciers (JIG) je voulais mettre un peu plus en lumière ce beau métier et sa réalité.

Guider est sans doute la partie la plus essentielle, celle de surface la plus visible de mon travail mais ce n'est finalement qu'une petite partie des multiples facettes du métier de guide indépendant.


Visite guidée chateaux de la loire, Chaumont-sur-loire

Historienne

Si je ne suis pas sur le terrain à vous faire découvrir la région vous me trouverez sans doute à la bibliothèque où chez moi à potasser, comparer et créer les nouvelles visites de la future haute saison.

Cette activité de recherche représente en réalité bien 50% de mon travail. Lire, regarder des reportages, interroger des professionnels, se rendre sur place pour comparer et élaborer un parcours, là est la vraie base de mon travail.

Et pourtant sans ces recherches je ne pourrais pas vous proposer des visites aussi personnelles. Il faut plusieurs semaines pour la visite d'un monument et plusieurs mois pour les visites de ville. Pour vous donner une petite idée, lors d'une visite nous ne partageons en général que 40% de nos connaissances totales sur la visite. Pourquoi ?

Tout simplement par manque de temps et aussi par soucis de pédagogie.


Conférencière

Voici une autre facette peu abordée, pourtant la dénomination du métier est bien souvent celle de guide - CONFERENCIERE. C'est tout un art de rendre compréhensible et attractif un discours bien souvent redondant.

Etre un bon orateur ça s'apprends, il faut anticiper les attentes et besoins de son public. Savoir se placer, se faire entendre, prendre en compte le niveau de connaissance, l'origine ou l'intérêt du public pour la visite. Il faut tout combiner tout en partageant un discours sur l'histoire. Et surprise, ce n'est pas une mince affaire!

C'est la raison pour laquelle aimer le contact et savoir se mettre en scène est une donne essentielle dans ce métier.


Community Manager

Une nouvelle corde à mon arc acquise avec l'expérience et le temps. Ce n'est clairement pas mon métier premier mais on fini par se débrouiller.

Qui dit indépendance = transmission sur les réseaux sociaux.

Pour être honnête ce n'est pas la partie la plus évidente pour moi. C'est extrêmement chronophage. Il faut donc trouver un temps dédié et un intérêt pour développer son réseau et l'entretenir.


Agent de Voyage

Passer son temps sur le terrain devient un vrai atout. Savoir les temps de parcours, les bons restaurants, les hôtels, la capacité de chaque structures pour les groupes, le temps de visite... Tout s'acquiert dans le temps avec l'expérience.

Cela me permet de pouvoir aujourd'hui proposer des parcours sur-mesure adapté à chaque groupe avec les paramètres temps / budget / envies.

Comme une vraie agence de voyage en somme!


Sans oublier comptable

L'administratif... et oui le grand plaisir des entrepreneurs. C'est un peu la partie qui fâche mais obligatoire pour tenir à flot une entreprise. Parfois c'est compliqué, entre les assurances, les devis, factures et la compta mais telle une véritable acrobate on fini par comprendre un peu ce jargon qui semblait sans logique...


Etre guide-conférencière est donc un vrai métier à part entière qui demande rigueur et discipline. Ce n'est pas un job d'été. Chacune de mes formations ont été essentielle pour en être à ce stade actuellement.

Le prix des prestations n'est donc pas seulement celui du terrain mais également pour tout ce travail de fond. Un peu comme un iceberg, on ne voit que la surface visible mais ce qu'il y a dessous est en réalité bien plus important.


Au plaisir de vous repartager un peu plus sur mon métier.

Une pensée à tous les collègues en cette journée internationale des guides!



A bientôt,

Bérénice Tarcher ✨


Posts récents

Voir tout

Comments