• Bérénice Tarcher

Les étangs de Sologne


Bérénice Tarcher - Guide conférencière visite guidée privée Châteaux de la Loire - Blois - Loir-et-cher - tourisme -  Tours
Bonde de l'étang de la Faisanderie



La Sologne est un vaste territoire situé au Sud du département du Loir-et-Cher. Réputée pour ses zones humides, ses forêts et sa faune, la Sologne a su garder son caractère sauvage. Pendant plusieurs années, ce fut une zone marécageuse que Napoléon III décida d’assécher en partie. De nos jours, la Sologne est toujours réputée pour ses étangs qui représentent 2% de son territoire. La tradition de la pêche et de la chasse y sont donc toujours très présents.

C’est au Moyen-Age que les hommes tirent parties des étangs. Leurs nombre se multiplient entre le 11e et 13e siècles, ils permettant d'assainir une terre humide et marécageuse. Le nombre d’étangs aurait atteint 4000 au 16e siècle.


L’activité des étangs

Ces étangs replissent plusieurs fonctions, ils peuvent assécher les marécages alentours permettant ainsi la construction d’habitations ou la mise en place d’exploitations agricoles. Ils sont également une source d’eau pour les animaux sauvages et le bétail. Mais les étangs sont surtout une source d’alimention pour la population avec ses nombreux poissons.


La pisciculture

On reconnaît les étangs de Sologne grâce à leur bonde en bois qui permet de stopper l'écoulement des eaux ou de les vidanger. Traditionnellement, la pêche à lieu avant les premières gelées de l'hiver. On lève la bonde de l'étang et les eaux se déversent dans l'étang voisin. Les poissons sont attirés vers le bief (petit canal) et finissent par se regrouper. Avec la senne (filet de pêche) on rapproche les poissons de la bonde et on finit par les pécher à la main. En fin de pêche, on choisit des poissons de chaque espèce, ni trop petits ni trop vieux, pour repeupler l'étang jusqu'à la prochaine pêche. L’équilibre doit être équitable entre les espèces par exemple, on veille à ne pas trop réintroduire de poissons carnivores qui pourraient déséquilibrer l’ensemble.


La faune

On trouve une grande variété d’espèces de poissons dans ces étangs comme la carpe, le gardon, la perche, le sandre, le brochet, la tanche, l’anguille ou le poisson-chat.

Chez les oiseaux beaucoup vivent aux abords des étangs, on peut observer le martin-pêcheur, le héron cendré, l’aigrette, le balbuzard pêcheur et bien d’autres.


Aujourd’hui

On dénombre environ 3000 étangs encore présents de nos jours. Ils restent des lieux privilégiés pour l’observation des oiseaux et de toute la faune aquatique. Ces étangs restent des écosystèmes fragiles mais essentiels pour la biodiversité. N’oublions pas d’en prendre soin !


➡️ https://www.berenicetarcher.com/


A bientôt,

Bérénice Tarcher ✨


#chateaudelaloire #regioncentre #regioncentrevaldeloire #sologne #chambord #blois #pêche #tradition #histoire #loiretcher #mon41 #igers_valdeloire #tourainevaldeloire #mafrance #roisdefrance #visiteculturelle #tourismelocal #tourismevert #jardin #patrimoinehistorique #bloischambord #chateau #valdeloire #francetourisme #guide #guideconferencier #slowtourisme #private #transmission #culture #patrimoine #histoiredefrance #mediationculturelle

0 commentaire

Posts récents

Voir tout