• Bérénice Tarcher

Jour Spécial !


©valentinvidegrain


Aujourd’hui est un jour particulier pas seulement à cause de la fête nationale, en effet il y a 4 mois je commençais une nouvelle aventure et lançais mon entreprise. C’était un pari un peu fou fait sur l’avenir.


Bilan de ces premiers mois de chef d'entreprise !

Je démarrais mon activité en plein confinement, lassée de devoir attendre le bon moment, de toutes ces promesses d’embauches avortées, lassée d’entendre que la culture est non essentielle ! Alors j’ai pris mon courage à 2 mains et je me suis lancée, je me suis même découverte des talents insoupçonnés devant tout gérer de A à Z. J’ai eu des déceptions et de gros moments de doute pourtant la gratification de pouvoir exercer son métier passe au-dessus. Aujourd’hui, si j’écris ces lignes c’est pour faire connaître mon métier et sa réalité.


Le guide-conférencier est un acteur essentiel du tourisme culturel.


Il assure des visites commentées dans les monuments, les musées, les expositions, fait découvrir des villes et leurs quartiers, des terroirs et des savoir-faire ainsi que le patrimoine aussi bien matériel qu’immatériel.

Le métier de Guide-Conférencier est très mal connu, nous sommes environ 4000 guides en France à détenir la carte nous permettant d’exercer. La plupart des guides avons plusieurs diplômes et des bac +5, pourtant l'étiquette de job d'été nous colle à la peau.


Guide - Conférencier est un métier et pas un job d'été

Actuellement, je me bats pour la reconnaissance de mon métier car dans la réalité tout n'est pas rose. Nous cumulons différents statuts et contrats souvent très précaires nous poussant les uns les autres à baisser nos prix. Les aides sont minimes, environ 1/3 des indépendants gagnent moins d’un smic par mois ce qui nous oblige à cumuler plusieurs métiers. Le problème des cotisations est aussi présent. Être auto-entrepreneur ne permet pas d'avoir des congés payés ou une retraite sans prendre une assurance spécifique.

Je lutte également pour que la profession soit encadrée et protégée. Le contrôle des guides à l'entrée des monuments n'est pas systématiquement appliquée. Nous regrettons la mise en avant par de nombreux Offices de Tourisme et Syndicats d'Initiatives des Greeters. Ces habitants qui font découvrir bénévolement la ville et les lieux qu'ils aiment. Ainsi fleuri partout en France les "Free tours", qui ne sont généralement pas si gratuits que cela puisque les visiteurs paient parfois des frais de réservation et sont fortement invités à laisser un pourboire. La crise sanitaire, n’a pas arrangé la situation des guides en France et la profession se bat pour garder la tête hors de l’eau. 45% des guides envisagent une reconversion professionnelle ne pouvant plus subvenir à leurs besoins.


Guide-Conférencier est un métier en voie de disparition.

Pourtant nous avons tous la même passion, celle de transmettre. Être les vecteurs directs de ce patrimoine silencieux. Je pense qu’il n’y a pas de meilleure manière pour sensibiliser à la préservation de notre histoire et de notre patrimoine. Car selon moi on protège ce que l’on aime et on aime ce que l’on connaît.

Je m’appelle Bérénice Tarcher, je suis Guide-Conférencière Indépendante et je lutte pour mon métier afin de faire vivre la culture et le patrimoine en France!




#chateaudelaloire #regioncentre #oeuvredart #regioncentrevaldeloire #igers_valdeloire #Blois #loiretcher #mon41 #igers_valdeloire #tourainevaldeloire #mafrance #visiteculturelle #tourismelocal #tourismevert #patrimoinehistorique #bloischambord #chateau #valdeloire #francetourisme #guide #guideconferencier #slowtourisme #private #transmission #culture #patrimoine #histoiredefrance #mediationculturelle #guidesconferenciers #jesoutienslaculture

0 commentaire

Posts récents

Voir tout